La lente explosion de Google Analytics

 

Google Analytics, la solution d’analyse web de Google est dans un processus d’explosion lente. On assiste, en effet, depuis plusieurs mois à une avalanche de nouveautés qui viennent conforter une position de numéro 1 dans le monde et en faire la solution la plus complète du marché.

 

Le passage en V5

Tout le monde peut maintenant profiter de la V5 de Google Analytics : interface plus rapide, ergonomie améliorée, nouveaux tableaux de bord personnalisables. L’équipe de Mountain View a su mettre un coup de peinture efficace sur une interface qui commençait à dater un peu.

 

L’intégration avec Google Webmaster Tools

Cette nouveauté est passée assez inaperçue, c’est pourtant une petite révolution. Il est maintenant possible de consulter, directement depuis Google Analytics, les statistiques en provenance de GWMT concernant, d’une part, les requêtes et, d’autre part, les pages qui ramènent du trafic. On peut comparer le nombre de fois que les pages apparaissent dans les résultats et le nombre de visites qu’elles ont générées. On obtient même le taux de clic de chaque page, de chaque mot clé.

Comment marche mon référencement ?

Par exemple, je peux voir que ma page /rachat-de-credit.htm est positionnée sur des mots clés qui génèrent beaucoup de trafic mais qu’elle ne ramène que peut de visites (taux de clic faible), surement car elle est positionnée trop bas. A l’inverse, je peux voir que le mot clé « rachat crédit plante verte » à un taux de clic très élevé sur une requête de faible volume, parce que je suis bien placé. Voici une fonctionnalité essentielle que seul Google Analytics peut vous fournir, et pour cause.

 

Google Analytics Premium

Selon Google, les grandes entreprises faisaient le siège de l’équipe Analytics à Mountain View : « faites-nous payer, donnez-nous des garanties pour que nous puissions utiliser votre service ! ». Jusqu’à maintenant, Google restait sourd à ces demandes. Mais cela fait maintenant plus d’un an que ses équipes travaillaient à une solution payante. Désormais, cette solution nommée Google Analytics Premium, qui va coûter 175,000$ par an aux clients, pourra satisfaire toutes ces sociétés qui ne pouvaient, par leurs statuts ou politiques internes, utiliser un outil gratuit pour suivre leur audience web et leur offrir différents avantages, parmi lesquels, un support téléphonique dédié, moins de limites et plus de puissance de calcul.

 

Les entonnoirs multi-canaux

C’était la critique principale des concurrents de Google Analytics : Google favorise Adwords car il attribue la conversion à la dernière campagne. Ce n’était pas vrai, bien entendu, car quelle que soit la dernière campagne (si elle est correctement taggée, il est vrai), c’est elle qui bénéficie de la conversion. Bien sûr, une recherche sur un moteur intervient tard dans le process d’achat, donc Google récupère souvent la conversion. Mais, guess what, c’est tout le principe d’Adwords.

Chemin de conversion multi-canal

Bref, il est maintenant possible, avec Google Analytics, d’analyser l’importance de chaque canal dans la conversion. C’est à dire de voir si cette campagne display très coûteuse que vous avez lancé récemment à réellement contribué aux ventes. Cette fonctionnalité existe déjà depuis longtemps dans d’autres outils. Il ne s’agit nullement d’une nouveauté. Mais voici un manque qui vient d’être comblé. Et ce comme toujours avec le soucis de la simplicité et de l’ergonomie que tout le monde reconnait aux équipes de Google.

 

Google Analytics Real Time

Le traitement des données s’est considérablement amélioré depuis quelques années et on peut déjà, au bout de quelques heures, voire les statistiques d’audience dans Google Analytics (sans la garantie qu’elles soient complètes mais cela donne déjà une bonne idée). Google a néanmoins sorti récemment un outil en distribution limitée qui permet de visualiser en temps réél la présence des internautes sur votre site. Je n’ai pas encore essayé cet outil mais il devrait apporter un plus intéressant (quoique non décisif).

Rapport Real Time de Google Analytics

 

Conclusion

Je n’aimerai pas être les Omniture (Adobe), Sitestats (Comscore), Webtrends et autres AT Internet de ce monde. Concurrencer une solution gratuite est déjà si compliqué  … Et ce, même si un commercial de l’une de ces société me confia un jour que « tout ce qui est gratuit n’a aucune valeur » (sic).

Google Analytics a souvent été en retard, non pas sur l’essentiel, mais par rapport aux fonctionnalités avancées offertes par les autres solutions. On pouvait contourner ce retard avec des variables personnalisées ou des hacks plus ou moins respectables du code de tracking. Mais tout cela permettait aux grands fournisseurs payants de vendre leur solution (« Google ne peut pas faire ça, ni ça etc. »). Quite à faire de leurs solutions de véritables sapins de Noël, d’ailleurs. Mais maintenant cela va être plus compliqué pour eux de trouver des arguments pour convaincre leurs clients, c’est le moins qu’on puisse dire.

Il est tout à fait étonnant, sachant que Google Analytics est un centre de coûts pour Google, de voir cette solution gratuite exploser de cette façon et nous offrir à nous, webmaster, analystes, marketeurs, des fonctionnalités toujours plus avancées.

Et je n’ai pas parlé de ces fonctionnalités suivantes, qui existent, pour certaines, depuis longtemps : tracking social, API gratuite, SDK Android, SDK iPhone, SDK Flash et j’en passe.

21 réflexions au sujet de « La lente explosion de Google Analytics »

  1. J’ai lu tout l’article pensant que le mot « explosion » était péjoratif, mais il a l’air au final mélioratif. Étrange formulation, non ?

    « Ma voiture est en pleine explosion, bonne nouvelle ! »

    1. Oui, j’ai voulu faire un titre à la « Huffington post » :)

      Plus sérieusement, ce qui m’étonne depuis quelques mois, c’est de voir comment une solution si bien établie, si ancienne même (pour le web), qui est un centre de coût pour Google, peut encore évoluer de cette façon (surtout après tant d’année de stagnation …). C’est cet espèce de paradoxe que j’ai voulu faire remonter dans le titre.

    1. Oui complètement, d’ailleurs on le découvrira peut être un jour, Google Analytics sera l’arme de destruction massive de Google contre le spam. Mais c’est avant tout un moyen de permettre aux annonceurs Adwords d’optimiser leurs campagnes, donc de dépenser plus. Ceci dit, effectivement, ceux qui utilisent GA n’utilisent pas tous AW et clairement, de l’aveu même de Google, GA leur coûte de l’argent. Pour l’instant …

  2. Clairement Google fournit Analytics g pour booster Adwords comme Gilette vous fait le rasoir à prix coutant et marge sur la vente de ses lames…
    Les effets de réseaux indirects et la notions de produits complémentaires sont assez courants en stratégie.

  3. Hello Serge !

    Je partage ton analyse sur les fonctionnalités mais Google reste néanmoins à la traîne en termes d’analyse des sources. Une étude comparative réalisée chez nous (Allociné) a montré qu’Analytics se trompait 4 fois sur 10 dans l’attribution d’une source, souvent en surpondérant le SEO.

    C’est un peu ce à quoi tu fais référence dans ton passage sur les entonnoirs multi-canaux « Google favorise Adwords car il attribue la conversion à la dernière campagne » –> Il semblerait qu’il attribue également la source à la première visite, sans compter les suivantes.

    1. Hello Guillaume, la méthode de comptabilisation des sources peut différer d’un outil à l’autre en effet. Sur GA la première source est conservée jusqu’à ce qu’une source différente l’écrase. Si le visiteur arrive par une recherche organique puis revient en composant l’adresse dans son navigateur ou au moyen d’un signet, Google ajoute les visites à la source organique. A l’inverse si le visiteur revient par Adwords ou une campagne display taggée, GA prend en compte ces nouvelles sources. Cette méthode ne refléte pas exactement la réalité mais elle a du sens, notamment pour le marketing, et pas seulement pour Google.

      1. Bonjour Serge et merci pour cet article très complet,

        En effet Google a fait une nette avancée dans l’allocation des ventes aux différents canaux avec l’arrivée du Multi-Channel Funnels. Cependant, cette fonctionnalité reste assez peu opérationnelle. Pour cause, les rapports Multi-Channel Funnels affichent l’ensemble des scénarios possibles et leur affectent les ventes un par un. Hors, si je gère un site e-commerce je ne veux pas savoir quel est la performance du scénario « seo > sem > affiliation ». Ce que je veux savoir, ce sont les performances du SEO, celles du SEM et celles de l’affiliation. Je voudrais également savoir quels sont les rôles de ces différents leviers (sont-ils plutôt des leviers de découverte, de séduction ou de closing?).

        C’est pourquoi, chez Mazeberry nous avons développé une plateforme qui permet de générer instantanément des rapports Multitouch complémentaires à ceux fournis par Google Analytics.
        N’hésitez donc pas à la consulter (www.mazeberry-express.com) et à nous faire part de vos remarques.

        Bien à vous,

        Fabien

      1. Gonfler son audience auprès de services comme Adplanner, ou faire croire à Google que son taux de rebond est faible, donc que c’est un site de meilleure qualité.

  4. Hello,
    je crois que contrairement à ce que dit votre article, en tout cas en ce qui nous concerne chez Webtrends, cette annonce est une excellente nouvelle. beaucoup de nos clients français seraient très embétés de donner 150k$ pour google analytics alors qu’ils ont une solution vraiment sur mesure (sans jeu de mot) avec Webtrends analytics.

    Qui peut le plus, peut le moins :
    -Quels sont les services inclus dans les 150k ?
    -Limitation à 50 dimensions ?
    -Qu’est il fait avec les données ?
    -Que propose GA pour le mobile, le social ?
    -Quelles sont les fonctionnalités niveau analyse customer-centric vs Site-centric ?
    -Quel est le type de cookie utilisé ?
    -Quid de la rétention des données ?

    Enfin que propose Google en termes d’intégrations ? Google n’a pas l’habitude d’être très transparent..

    http://blogs.webtrends.com/blog/2011/09/30/why-enterprise-marketers-should-be-wary-of-google-analytics/

    1. Merci pour ta contribution Loïc. Personnellement, j’ai travaillé pour de très grandes entreprises avec GA et jamais nous n’avons rencontré une limite qui nous ai réellement empècher de faire ce que l’on voulait. Google Analytics est très personnalisable. Après je ne disais pas que les autres solutions étaient sans intérêt, juste que GA a su muter et progresser et corriger les principaux défauts qu’on pointait du doigt. Après l’offre à 150k, c’est aussi une offre « pour voir » et pour les gros gros clients qui ont des équipes formées et qui veulent des garanties. Pour 99% des utilisateurs, GA classique reste la solution de choix.

  5. Ce qui m’embête avec GA c’est qui manque une API pour remonter des infos autrement qu’en JS.
    J’aime tracker des évènements serveurs impossible à tracker du coté client (une 301, une confirmation bancaire de paiement, une charge serveur lors d’un recadrage d’image,…).
    C’est un outils que je réapprend à utiliser après l’avoir abandonné depuis plus de 2ans, car il est quand même incontournable aux yeux de tous, mais tous les jours je lui trouve des limitations.

  6. ok,
    ce que je voulais dire c’est que gratuit ou non, je ne vois pas GA comme un concurrent, je ne remets pas en question ses qualités, surtout sa gratuité et la qualité de sa communauté..

    au dela de l’outil c’est ce qu’on en fait qui compte, et de ce coté la, il y’a de la place pour tout le monde…
    et au dela du prix d’une solution, le choix du marché est important pour l’évolution du secteur du web-analytics..

    Je t’invite à lire les derniers papiers forrester sur le splinternet..

    on en reparlera ;)

  7. Bonjour,

    Très bon article. Je me faisais la meme réflexion autour de la concurrence Web Analytics en testant la dernière version!

    En revanche, je ne suis pas en phase sur un point.
    Si GA est un centre de coût vu de façon unitaire, je pense que c’est un formidable outil de récolte de data pour Google. Avec cela, google est capable tracker l’ensemble des comportements des internautes sur la majorité des pages de la planète, la plupart comportant des tags GA. Nul doute que ces datas lui permettent de pondérer ces index de recherche et sur un second plan, d’ameliorer sa connaissance du profil de chacun de façon à pouvoir les lui pousser services et des pubs plus pertinents…

    Non, definitvement, GA est un outil central dans le dispositif Google et ce n’est en aucun cas un acte de charité :)

    Regis

    1. Oui mais il ne faut pas oublier que GA est aussi facilement hackable. Il suffit de mettre (par exemple) deux trackpageviews dans le tag pour avoir 0% de taux de rebond et doubler ses PV …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>