Google va finir par rendre le SEO obsolète

capture734

On lit souvent des articles sur la mort du SEO. Jusqu’à présent, je les lisais d’un oeil détaché et en me disant intérieurement que le SEO ne mourrait jamais. Aujourd’hui, je change un peu d’avis. Oui le SEO ne va jamais mourir, mais il devient de plus en plus couteux, de plus en plus difficile et pour moins de trafic en général.

Finalement, Google a bien compris que ses algorithmes ne pourraient jamais contenir le SEO parfaitement. Comme c’est le cas pour la fraude fiscale ou le crime en général, les « bad guys » ont toujours une longueur d’avance sur la police et la justice.

Une recherche culturelle ou encyclopédique fait apparaitre du contenu sur la moitié de la page.

Une recherche culturelle ou encyclopédique fait apparaitre du contenu sur la moitié de la page.

A force de percevoir des signaux faibles sur l’évolution du moteur de recherche, j’ai fini par y voir une tendance de fond : Google cherche à rendre le SEO inutile ou obsolète. Bon, si vous travaillez dans le SEO, vous aurez surement déjà compris tout ce que je vais dire plus loin. Mais allons-y quand même.

Tout d’abord, Google a mis en place il y a quelques années la recherche personnalisée qui fait que la position d’une page dans les résultats n’est pas la même pour tout le monde. OK, le SEO reste d’actualité quand l’internaute est en mode « découverte » et qu’il tape une recherche pour la première fois, mais tout de même : ça complique les choses.

Ensuite, et c’est lié, Google cache maintenant une large proportion des termes de recherche dans Google Analytics (lorsque les internautes sont en HTTPS). La proportion de mots clés cachés dépasse en moyenne les 25%. Cela rend plus difficile l’analyse du référencement. En réalité, comme les annonceurs Adwords bénéficient de ces données, c’est juste le SEO qui devient plus cher.

Google a vraiment mis en place depuis plus d’un an de grosses mesures anti-spam : Panda et Penguin pour ne pas les nommer. Les bonnes vieilles techniques blackhat ont pris un peu de plomb dans l’aile, il faut être beaucoup plus malin maintenant . Je lisais un article où pour faire une ferme de liens, il fallait bien sûr des sites, des IP et des comptes Adsense / Analytics différents, mais aussi des CMS différents et une organisation de contenu différente également. Il faut également mettre en place des sites « fusibles » que l’on pourra débrancher en cas de pénalités. N’étant pas un BH moi-même, j’en oublie surement. Mais ce que je veux dire c’est qu’il devient plus long et fastidieux de faire du référencement blackhat.

Ensuite, le référencement sur la longue traine est plus complexe et rapporte moins de trafic. Du fait des suggestions de recherche en temps réél d’abord, et (ce n’est pas nouveau) de la correction orthographique. De plus, Google applique de moins en moins de ET logique parmi tous les termes de recherche. Là encore cela a pour effet de diminuer le trafic naturel sur la longue traine (Google ignore certains termes car il « sait » ce que vous cherchez vraiment).

De plus, sur les requêtes très concurrentielles et/ou très commerciales, Google affiche en priorité des publicité et son propre contenu. Exemples :

Sur un écran de taille modeste, on ne voit même plus les résultats naturels. Cela a pour effet, bien entendu, la baisse significative du trafic organique sur ces requêtes.

Sur les requêtes culturelles ou encyclopédiques, Google affiche maintenant un encart de contenu à droite en provenance, souvent, de Wikipedia. Le contenu affiché par Google concurrence donc sur la même surface (ou presque) les résultats organiques ! Je n’ai pas les chiffres, mais on peut imaginier que les résultats naturels, à terme, perdent 30, 50 voir 80% de leur trafic. Là aussi, le SEO paye beaucoup moins puisque même bien placée, une page ramène moins de trafic.

Conclusion

Ce travail de fond de Google attaque le SEO sur plusieurs fronts différents et cherche à le rendre plus complexe, plus couteux et moins vecteur de trafic. Google ne pourra pas tuer le SEO à 100%. Par contre, il peut tenter de le rendre inutile, ou presque.

En tant que responsable marketing ou SEO, il faut s’adapter à ces changements. Le trafic organique en provenance des résultats naturels ne va pas s’arrêter bien sûr, mais une chose est sûre : aujourd’hui encore plus qu’hier, se reposer sur ce seul vecteur de trafic serait une faute.

25 réflexions au sujet de « Google va finir par rendre le SEO obsolète »

    1. Ben justement, ranker c’est bien, mais ranker face à du contenu Google ou ranker sur des requêtes qui ne rapportent plus rien en naturel, n’a plus de sens. C’est ce que j’écris …

  1. Excellent article, la concurrence va être de plus en plus rude c’est sur… Petite faute « peu de plomb dans l’air » je crois qu’on dit du plomb dans l’aile, et du coup je rajouterais même qu’avec la hausse des impôts sur les entrepreneurs (et auto-entrepreneur #geonpi) gagner sa vie grâce aux SERPs de google sera de plus en plus difficile…

  2. On peut espérer aussi à la longue que les utilisateurs français de Google se lassent des résultats parfois de moins en moins pertinents et aillent voir d’autres moteurs, ayant dans de nombreux pays plus de parts de marchés que dans nos contrées… On peut toujours rêver :D

  3. J’aime bien la manière dont tu analyses les choses, mais comme Benoit, j’y vois plutôt des opportunités.

    Et puis cela fera aussi pas mal de ménage parmi les pseudo-seo qui pullulent maintenant :-)

    En revanche, je suis d’accord sur le fait que les moyens a déployer seront plus couteux, mais vu l’envolée des tarifs adwords, je pense que le SEO restera compétitif.

    J’adhère toutefois complètement à ta conclusion. Le SEO est un moyen parmi d’autres, n’utiliser que ce levier de trafic est dangereux et le sera de plus en plus.

    1. Oui il y a de nouvelles opportunités, notamment avec le « inbound marketing » qui est du fuel pour le SEO. Mais comme je disais, le plus inquiétant c’est la baisse générale du trafic organique du fait de la surface grandissante dédiée au contenu GG.

  4. Il reste encore un facteur que GG n’arrive pas à contrôler : la volonté de l’internaute pour chercher dans l’organique, plutôt que ses gadgets.
    On verra si ça dure, mais pour l’instant le trafic ne faiblit pas, depuis les mots clés organiques.

    1. Je suis assez d’accord. Personnellement pour la plupart de mes recherches le contenu fourni d’emblée par google dans la serp est certes pertinent mais rarement intéressant. Après nous ne sommes probablement pas les mieux placés pour juger de l’intérêt d’un gadget créé dans le seul but de dévier l’internaute des résultats naturels (et donc de nos intérêts).

  5. Une bien triste perspective pour le SEO, c’est assez réaliste malheureusement.

    Heureusement pour ceux qui font du référencement naturel un des pilliers de leur activité nous n’y sommes pas encore (je ne parle pas que des référenceurs).

  6. Le seo c’est un bon argument commercial pour vendre du placement shopping, de l’adword au geant du cac 40 et des differents secteur d’activitée qui en plus sont souvent en train de balancer de la tune en meme temps pour etre bien referencer et rester au top. …
    le SEO peut pas disparaitre c’est une partie de l’ecosysteme de google, ou alors google va complement muter au profit d’un nouveau format qui devrait plaire à personne.

    1. Effectivement, GG prend le risque de déplaire. Mais j’ai peur que l’internaute moyen / la Mamie du Cantal s’en fichent et se contentent du contenu et des gadgets que GG met en avant au détriment des SERP :(

  7. Oh comme tout ceci est vrai et l’on voit de plus en plus de contributions qui vont dans ce sens.

    Le SEO mute par la force de Google et tant que ce dernier n’aura pas de vraie concurrence alors oui la mamie du Cantal va aller au plus simple et se moque pas mal d’aller fouiller dans le fin fond des SERPS. Et la mamie elle représente 90% du trafic.

    Le SEO va devenir un produit de luxe et de sportif du BH. Un nouvel entrant, seul, sur un secteur concurrentiel est mort avant d’avoir commencé. Peut-être que d’autres acteurs tels que Microsoft / Bing, Facebook et son nouveau moteur de recherche, et les médias sociaux en général vont pouvoir prendre quelques % de trafic.

    Mais l’on voit aisément que si le SEO va probablement diminuer au profil de Google lui-même, l’acquisition de trafic au sens large a de beaux jours devant elle.

    Le trafic, ou plutôt les trafics, c’est le pétrole du XXIème siècle !

  8. Ca fait un moment que je me fais ce genre de réflexions, surtout depuis que les recherches google réagissent au lieu de recherche.

    Cela dit, je pense aussi que ceux qui pourraient changer quelque chose, c’est Facebook. Leur système de recherche est actuellement vraiment pas en forme, mais s’il faisaient un effort, peut-être qu’on ferait des recherches directement sur Facebook. Moi ça me conviendrait en tout cas.

    On fera du SEO pour Facebook au lieu de Google ;-)

  9. très bonne analyse, c’est aussi mon questionnement actuel sur le futur du seo.
    Google abuse de plus en plus tous les 6 mois sur la place laissée aux résultats naturels, sur des requêtes avec knowledge graph présent en réponse il reste plus que 1 résultat naturel avant le scroll. Même si ces requêtes sont pas des requêtes à conversion, donc encore de la place pour les projets clients ou perso.
    Par contre l’avenir n’est pas totalement bouché, je pense comme LaurentB que les internautes cherchent encore dans l’organique ( les internautes tapent de plus en plus de keywords et de plus en plus précis)et que donc de bonnes analyses sémantiques avec une stratégie d’élargissement des champs autour d’une activité dans le temps est encore porteur.
    De plus, l’utilisation de ces champs sémantiques dans des contenus de qualité, intéressant pour le social et le linkbatting et surtout avec toutes les tops bonnes pratiques SEO(Title, h1 …, liens internes, liens externes, bold words et toute la cavalerie)me semble encore d’actualité.
    Comme un peu tout le monde je suis d’accord qu’il faut pas que miser sur GG , et que de nouveaux moteurs ou Facebook avec ces dernières annonces pourraient changer la donne.

  10. Moi je pense que c est la facon de faire du seo et ppc qui change
    Le travail a fournir est plus grand a iso resultat parce que les concurrent non google sont plus nombreux non pas pas a cause de google lui meme
    Bientog il faudra faire du piggybacking sur des tres gros site par exemple

  11. Je suis on ne peut plus d’accord sur ta réflexion, et je rejoins ceux qui pensent que le SEO mute ! Plus complexe à appréhender, et surtout à mettre en place (donc forcément plus coûteux !). Là où avant il suffisait de rédiger un peu d’édito et de faire quelques liens par ci par là, il faut désormais s’attacher à des problématiques plus complexes (optimisation du temps de chargement, gestion poussée du linking,..). Enfin, je pense que ranker, ça ne suffit plus. Le SEO prend une dimension marketing, ROIste et concurrentielle. Encore une fois il coûte cher mais ses retombées sont multiples, notamment au niveau de la notoriété d’une marque sur les requêtes relatives à son secteur d’activité.

    Entièrement d’accord avec toi Frank ! SEO = Optimisation pour les moteurs, pas uniquement Google (même si aujourd’hui c’est le cas de par son poids commercial).

  12. Sans parler des autres périphériques, le mobile, les tablette, bientot les TV… le SEO est un métier qui évolue comme beaucoup de métiers.
    ceci dit les éléments de bases sont toujours les memes : un nom de domaine pertinent, un titre pertinent, du contenu pertinent…. autrement dit si la forme a changé le fond est inchangé: la pertinence

  13. L’article aurait aussi pu évoquer le développement de l’autorship…
    D’autre part, ce qui est vrai pour une thématique (EX les autocuiseurs) ne l’est pas forcément (encore) pour une autre (EX les people) >> certains SERP Google sont moins atteints par les outils et gadgets Google. Mais les choses peuvent rapidement changer…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>